Fédérico

Federico est de ces artistes qui accordent de l'importance au contenu dans la création et la conception de leurs oeuvres , qu'il soit philosophique ou qu'il mène au questionnement.

Toute sa démarche artistique se développe autour du rapport de l'homme à la Nature, et de sa nature personnelle profonde, découverte à 10 ans à Rome, devant la Pietà de Michel Angelo.
L'homme "à l'image de Dieu" semble fragile et impuissant devant son auto-destruction.

Nos préoccupations quant à un devenir incertain, engendrent chez lui un foisonnement artistique. Fasciné par l'art de l'antiquité, où les grenouilles étaient là pour annoncer la présence d'une source proche et où les libertés d'être n'avaient pas nos limites, qu'elles soient philosophiques, religieuses ou sexuelles.

Les marbres sont sa matière de prédilection, jusqu'à l'instant jubilatoire où son outil s'arrête à la surface de ce que la matière devait révéler, une conviction que l'objet convoité se trouve là, dans le bloc, et que, comme ses maîtres, il doit l'en faire sortir.

Federico travaille néanmoins d'autres supports, accueillant ce qui peut naître d'un dessin, d'une peinture ou de toute autre matière plus "moderne" qui pourrait aussi l'inspirer.